Avant la chronique du huitième tome de la saga harry potter, réalisé sous forme de pièce de théatre par John Tiffany et Jack Thorne. Je voudrais quand même préciser que nous sommes plus proche de la fanfiction qu’un huitième tome, puisque JK Rowling n’a pas écrit la pièce mais seulement « validé » le travail des deux auteurs.

Résumé. Etre Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

 

La Chronique. Il est difficile d’être objectif quand on est ultra fan du monde d’Harry Potter. C’était un plaisir de retrouver les personnages, de découvrir également les nouveaux. Surtout Scorpius Malfoy qui est un peu le personnage phare de cette histoire. Il est attachant, il est drôle et adorable. Tout comme le personnage d’Albus Potter qui est très bien travaillé même si c’est un personnage très agaçant voir même insupportable. Mais je vous laisserai découvrir ça par vous même.

 Malheureusement la pièce a quelques incohérences. Les personnages déjà existant sont très mal développés pour ne pas dire raté et ne correspondent vraiment pas à « l’original ». Je n’ai pas beaucoup aimé le scénario non plus, avec une intrigue facile et complètement improbable qui m’a parfois vraiment énervé ! L’histoire n’a rien d’original et on voit vite où ça va nous mener !

En Bref, des nouveaux personnages interessants, un beau travail pour une pièce de théatre mais on est loin de la qualité de la saga de JK Rowling, avec des personnalités baclées et une intrigue improbable. Ça reste tout de même un bon moment « retrouvailles » pour les fans mais ce n’est malheureusement qu’une fanfiction de plus et pas du tout le 8ème tome. Merci aux rois du business et du marketing pour nous avoir vendu du rêve comme ça. Par contre, la pièce de théatre doit vraiment être magique à voir !