Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle.
Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s’installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi.
Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres brisés aux murs et aucune trace de sa femme. L’enquête qui s’ensuit prend vite une orientation inattendue : aux yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal.
Alors qu’il essaie désespérément de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu’elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certains sans gravités, d’autres bien plus inquiétantes. Il serait criminel d’en dévoiler davantage tant l’intrigue recèle de surprises et de retournements.

Mon Avis.

J’avais d’abord vu le film  » Gone Girl » que j’ai adoré ! Et j’ai quand même réussi à me faire avoir en lisant le bouquin, alors que je connaissais l’histoire, la preuve que Gillian Flynn a un talent merveilleux. C’est vraiment difficile d’en dire beaucoup sans spoiler, donc je vais en dire peu et ne pas spoiler (enfin essayer).

Le livre est divisé en trois parties. Dans ces trois parties on a le récit de Nick Dunne et celui de Amy, l’alternance des récits fonctionne très bien pour ne pas qu’on s’ennuie une seconde ( comme toujours, j’adore ce type de livre).  L’auteur nous mène en bateau du début à la fin.

Nick Dunne va découvrir que sa femme a disparu, le jour de leur cinquième anniversaire de mariage. Grâce à l’alternance des récits et le journal qu’Amy tient depuis 7 ans, on peut vite comprendre le couple, qui avait l’air heureux, en tout cas au début.  Mais on va vite découvrir que leur relation est basée sur beaucoup de secrets.

On peut saluer le talent de l’auteure avec son intrigue tirée par les cheveux, sa plume fluide, sa façon de nous berner bien comme il faut. Chapeau l’artiste. L’atmosphère du livre est très pesante, de sorte qu’on ne peut pas le lâcher.

Pour moi c’est un coup de coeur, une merveille littéraire, que je conseille à tout le monde.